___________________________________________________________________________________

PROGRAMME IDENTITÉ 2007
Lices - 4 juillet, 17h30 & 6 juillet, 20h30
11 films - 70mn

sadescription For Sore Eyes
2mn17   couleur   stéréo   2006   Suède
de Anders Weberg
"For Sore Eyes" est une autre exploration de l'ambivalente contemplation masculine et du (dés)ordre qu’elle engendre. C'est une réflexion suggestive sur la vie dans le sanatorium pyrotechnique de la liberté consumériste. Mais qu’est-ce que la liberté, réellement ?
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Mannequins Harlequin
2mn45   couleur   stéréo   2006   États-Unis
de Jodie Mack
Une danse stroboscopique.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Untitled trilogy
7mn   couleur   stéréo   2005   Norvège
de Jorunn Myklebust Syversen
Ce film a pour sujet le langage. Le langage des mots, le langage physique et le langage visuel. L’utilisation de langues étrangères renforce l'esthétique de l’image, le langage acquiert un autre rôle que celui d’outil de communication. Les voix créent l’intimité de la scène. Ces différentes langues mettent les textes à distance, alors que le sens est intense et inquiétant. Elles soulignent la construction de l’histoire et du travail.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Disconnected
3mn   couleur   stéréo   2006   États-Unis
de Karl Lind
Une femme assise attend près du téléphone tandis qu’un million de coeurs minuscules se brisent sur l’air répété d’une chanson triste et compassée. D’une façon ou d'une autre, tout penche toujours d’un côté, beaucoup plus que nous le voudrions.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription One to One
3mn33   couleur   stéréo   2006   États-Unis
de Carol Pereira
Deux individus dans un seul costume se déplacent alors que d’autres s'invitent dans la danse.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription House of Tomorrow (La maison de demain)
3mn   couleur   stéréo   2005   Allemagne
de Wilfried Agricola de Cologne
"House of Tomorrow" est le lieu de notre identité. Il ne s’agit pas d’une maison en béton, ou d’un immeuble, mais d’un endroit sûr et protégé où l’on peut être soi-même, en tant qu’être humain. Cet être peut avoir des identités différentes dans des domaines différents - la sexualité n’en étant qu’une parmi d’autres.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Fugue
18mn30   couleur   stéréo   2007   Russie
de Galina Myznikova & Sergey Provorov
Des jeunes gens venus pour un concert de musiques anciennes sont obligés, au lieu de prendre plaisir aux sons délicats des instruments, de lutter contre un vent qu’enflent des orgues. Dans la salle, les courants d’air soumis aux impulsions musicales, heurtent les auditeurs contre leur volonté. Les voix sont inaudibles mais se fraient parfois un passage à travers le bruit du vent et la musique. La forte pression de l’air fait naître des expériences psychophysiques combinées. Quelque chose cherche à établir un certain dialogue transcendantal, qui s’impose un temps mais disparaît ensuite… A un moment, le vent, accompagné du son grave et monotone de l’orgue, poussent les spectateurs assis et immobiles dans un indéniable état d’inconscience, une folle activité : une bagarre éclate au concert.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Pledge
6mn   couleur & n/b   stéréo   2006   États-Unis
de Ann Steuernagel
"Pledge" est un film de found footage, créé à partir d’une obscure collection de documentaires sur la guerre du Vietnam. Cette matière est tristement intemporelle et en donne une, avec l’abstraction du médium, à ruminer au sujet de la guerre, et plus heureusement à celui de la paix.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Oprahagogo
5mn30   couleur   stéréo   2005   Australie
de Scott Morrison
Quand elle dit yo ! alors les dames dans le studio répondent "go go go !!"
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Last Request
12mn   couleur   stéréo   2007   États-Unis
de Neil Needleman
Dada était un Dadaïste, et cela l'a conduit aux affaires. Maintenant, ce vieil homme mourant, ce prospère et extravagant magnat international regarde une des bizarreries vidéographiques de son père, et raconte ses querelles avec ce défunt papa. Leurs rapports étaient ceux de l’art contre le commerce ; l'ambiguïté et la surprise de l’amour contre le besoin d’ordre et de significations précises. D’un autre côté, cela peut s’entendre simplement et purement comme du baragouin.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Burning Love II
3mn50   couleur   stéréo   2005   Norvège
de Jorunn Myklebust Syversen
Un petit garçon assis, habillé à la fois comme un eunuque et une geisha, chante avec son père qui joue de l'accordéon. Dans certaines scènes, l’enfant a un chien sur les genoux, continuant à chanter intensément faux et à gesticuler. La musique de cette vidéo est un mélange de folklore norvégien et de cette chanson faite de textes improvisés. Ce n’est pas une narration traditionnelle, exceptée dans le développement musical.
autoproduction
autodistribution
clip